Le port de La Cayenne à Marennes est situé à environ 5 kms du Domaine de Rochebonne. Cette zone ostréicole et de fruits de mer connue sous le nom de La Cayenne mène du port de plaisance de Marennes tout au long d'un canal qui mène à l'estuaire de la Seudre. La route au bord du canal est bordée de cabanes de pêcheurs traditionnelles et de cabanes en bois et il y a même un musée de l'huître. Il y a environ 5 restaurants le long du canal et un certain nombre de bars à huîtres. De la pointe de La Cayenne, vous pouvez voir à la fois le pont d'Oléron au loin et le pont de la Seudre à proximité. Cette région offre les couchers de soleil et les vues les plus spectaculaires et nous vous recommandons le restaurant au bout appelé Le Buccin.

Une visite du port de Cayenne à Marennes en vaut la peine. L'ambiance et l'atmosphère du port et du canal de La Cayenne sont vraiment agréables en toute saison avec ses jolies cabanes colorées et l'abondance de fruits de mer et de vins de première qualité.

Le port de La Cayenne est à la fois le port de plaisance et le port ostréicole de Marennes, petite ville fluviale de Charente-Maritime construite sur la rive droite de la Seudre, qui est aujourd'hui l'un des principaux ports ostréicoles de France.

La Cayenne est le nom traditionnellement donné à la fois au long chenal et au port situé sur la Seudre au bout du chenal. Il est en fait composé de trois parties: le port de plaisance, aux portes du centre-ville de Marennes, le canal de La Cayenne, également connu sous le nom de canal de Marennes, et le port ostréicole à l'embouchure de la Seudre.

Ce long bassin rectangulaire, construit sous le Second Empire à la jonction du canal de la Charente à la Seudre avec le canal de La Cayenne en 18622, est le port de commerce de Marennes depuis le Moyen Âge fréquenté par de nombreuses barges chargées. de sel et d'huîtres. Ce bassin a dû être abandonné au début du XXe siècle face aux demandes de la marine marchande en raison de l'augmentation constante des tonnages des navires marchands, du tirant d'eau trop faible et de la forte concurrence du chemin de fer. de la fin du 19ème siècle.

Dès la seconde moitié du XXe siècle, le bassin flottant a été transformé en port de plaisance3 et peut accueillir jusqu'à 300 bateaux à voile et de plaisance à moteur.

C'est un site touristique bien équipé grâce à ses installations modernisées, avec une capitainerie rénovée, un centre d'approvisionnement, une grue et une zone de carénage. La réfection du bassin à flot avec la construction de nouveaux pontons et l'entretien du chenal et de ses écluses facilitent l'accès à cette marina fluviale, qui est la deuxième du département après Rochefort. Dans ce quartier, la ville a pour objectif de construire une nouvelle marina dans le futur quartier urbain du Petit Port des Seynes, à proximité du centre-ville.